J'ai lu : Tribus de Seth Godin

J’ai profité de quelques heures tranquilles pour lire enfin Tribus de Seth Godin. Le livre se lit très vite. Je ne vais pas présenter ici qui est l’auteur, Google est votre ami, ni une critique complète du livre. Si vous n’avez jamais lu du Seth Godin vois risquez fort d’être surpris par la forme tant que par le fond.

Ne cherchez surtout pas dans ce livre une description des tribus, des communautés, du marketing communautaire, de ses secrets, de son mode de fonctionnement. Seth Godin a fait de la philosophie et on le retrouve ici. Tribus est une sorte de réflexion à voix haute sur l’évolution du monde. Le livre est construit comme un blog, un enchaînement rapide de billets très courts, des idées qui se succèdent à toute allure sans aucun liant… en apparence.

Comme dans la Vache Pourpre, que je vous recommande, Seth Godin ne va pas ici vous donner des recettes miracles. Cela peut vous déranger er vous donner l’impression que ce livre ne sert à rien. Il souhaite plutôt ouvrir l’esprit en suivant un fil : notre temps passé au travail est trop long pour que l’on se contente qu’il soit juste rémunérateur, notre vie trop précieuse pour être gâchée, des milliers de possibilités s’offrent à nous à condition de passer par dessus nos peurs. Internet et les réseaux sociaux sont des outils formidables mais Seth Godin ne focalise pas dessus, ce ne sont que des outils qui facilitent mais l’important est l’état d’esprit.

Il met en garde sur le statut quo, les choses trop établies, la hiérarchie trop imposante, les habitudes, les « institutions » qui ne voient rien venir, les moutons de Panurge, les règles et les mode d’emploi… Voilà d’ailleurs pourquoi ce livre n’en est pas un. L’avenir appartient à ceux qui bousculent les choses établies, Seth Godin vous en donne des exemples.

Vous y prendrez çe que vous voulez. Je reste persuadé d’ailleurs qu’on ne prend pas forcément grand chose au départ, que certaines idées doivent mûrir pour s’imposer. Toutefois, certains exemples vous frapperont, certaines situations évoquées vous feront peut être tilt et petit à petit vous comprendrez le sens du livre.

Finalement, le seul mode d’emploi que propose Seth Godin est de croire en ce que l’on fait, croire en ce que l’on veut faire, veut changer, veut vivre… Le leader décrit par Seth Godin est ainsi une personne habitée par son idée et la volonté de la partager, la mettre en œuvre et qui s’est délestée de se peurs. Cette personne nous ressemble aussi beaucoup…